ENSEMBLE, STOPPONS LE PROCESSUS D’AUTODESTRUCTON EN COURS CONTRE L’HUMANITÉ ET LA PLANÈTE
Quelle que soit notre nationalité ou nos croyances, nous faisons partie d’une “société globale” partageant les mêmes aspirations à vivre en paix et dans la dignité sur une planète préservée. Internet nous offre l’opportunité de rassembler les forces disparates de cette communauté informelle en un contre-pouvoir supranational capable de contenir les forces brutales et inconséquentes de la mondialisation et d’initier des changements durables du plan local au plan global.

 

LES UNIONS, LES LIGUES ET LES FÉDÉRATIONS MONDIALES D'INTÉRÊT PUBLIC

 

Au-delà de la sphère des ONG et des réseaux associatifs défendant les grandes causes et la soutenabilité existent de nombreuses organisations d'envergure nationale ou mondiale partageant les mêmes valeurs et objectifs.

À ce titre, elles trouveront un intérêt commun à engager une dynamique de rapprochement avec la sphère des ONG pour constituer ensemble un puissant lobby d'opinion appelant à soutenir les responsables politiques favorables à une régulation durable du marché en général et des marchés financiers en particulier.

 

  • Les ligues nationales et internationale d'enseignants.
  • Les unions mondiales de journalistes et de grands reporters. Notamment le Consortium International des Journalistes d'Investigation.
  • Le réseau transnational des scientifiques responsables.
  • L'union mondiale des peuples autochtones.
  • Les unions nationales ou internationales de consommateurs.
  • Les unions mondiales de photographes témoins du monde.
  • Les unions internationales d'écrivains et d'artistes.
  • Les mouvements mondiaux de jeunes pour la paix.
  • Le réseau international des femmes philosophes.
  • Les organisations religieuses modérées de différents cultes. Ces organisations représentant des milliards de personnes à travers le monde appellent à humaniser la mondialisation, à donner du sens au progrès et à protéger la planète.
  • Parmi les acteurs économiques, citons les unions nationales ou internationales d'artisans, de petits commerçants, de petits producteurs, des entreprises coopératives, sociales, solidaires., ainsi que les groupements d'entreprises inspirées du CJD français et de Jean Mersch qui milita sa vie durant pour une économie au service de l'homme.
  • Certaines organisations syndicales mondiales favorables à une reconversion durable de l'économie.
  • Parmi les élus locaux, citons l'organisation mondiale "Les gouvernements locaux pour le développement durable".

  (Cette énumération n'est pas exhaustive.)


Retour