ENSEMBLE, STOPPONS LE PROCESSUS D’AUTODESTRUCTON EN COURS CONTRE L’HUMANITÉ ET LA PLANÈTE
Quelle que soit notre nationalité ou nos croyances, nous faisons partie d’une “société globale” partageant les mêmes aspirations à vivre en paix et dans la dignité sur une planète préservée. Internet nous offre l’opportunité de rassembler les forces disparates de cette communauté informelle en un contre-pouvoir supranational capable de contenir les forces brutales et inconséquentes de la mondialisation et d’initier des changements durables du plan local au plan global.

 

Seule une conscience planétaire forte venant enrichir les différentes nationalités et spiritualités favorisera la résolution des questions globales du XXIème siècle d’ordre éthique, économique, écologique, social ou culturel.


     L A   C A M P A G N E   O N E   W O R L D

PROMEUT LA PAIX, L'ENTENTE ENTRE LES PEUPLES, LE DIALOGUE DES CIVILISATIONS ET LA COOPÉRATION INTERNATIONALE POUR ASSURER L'AVENIR DE L'HUMANITÉ SUR UNE PLANÈTE HABITABLE

 




 

   S  O  M  M  A  I  R  E

 

- LE DRAPEAU MONDIAL

- LE PACTE DES CIVILISATIONS

- UN HYMNE POUR LA PLANÈTE

- LA CHAÎNE TÉLÉVISÉE  ONE  WORLD




 

LE DRAPEAU MONDIAL


UN GROUPE D'ENFANTS ISSU DE DIVERSES RÉGIONS ET CULTURES DU MONDE DESSINE UN SYMBOLE PLANÉTAIRE À APPOSER AU VERSO DES DRAPEAUX NATIONAUX

 

Cette initiative s’inspire du concept de “double appartenance” promu par le sociologue français Edgar Morin. Au-delà de notre attachement naturel à nos racines familiales, nationales ou religieuses, nous appartenons également à une communauté mondiale liée par un destin commun au sein d'une même patrie terrestre. Cette conscience planétaire doit être développée dès le primaire dans tous les pays afin de générer entente entre les communautés cuturelles et religieuses, coopération internationale et respect pour notre unique et fragile planète.

Pour symboliser cette double appartenance, un groupe d'enfants de toutes les régions et cultures du monde dessinera et proposera à l'Assemblée générale des Nations Unies un symbole planétaire destiné à être apposé au verso de tous les drapreaux nationaux.

Développée à partir de la base -les enseignants et les réseaux associatifs-, cette initiative de la société civile sollicitera le soutien de grandes figures des sciences, des arts, du spectacle et du sport. Ce drapeau sera le signe de ralliement de toutes celles et ceux qui récusent la guerre,  s’opposent à l’idée de “choc des civilisations” et aspirent à une étroite coopération internationale pour résoudre les problématiques et les crises du XXIème siècle devenues globales.

 

LE DRAPEAU DOUBLE-FACE, UN SYMBOLE FORT GÉNÉRATEUR D’IMPORTANTS CHANGEMENTS DANS LES MENTALITÉS

 

Ce drapeau double-face fera grandir dans les esprits l'idée d'une humanité riche de ses diversités nationales, culturelles et religieuses, partageant un destin commun sur notre petite et fragile planète, unique lieu de l'univers pour vivre, aimer et accomplir nos projets. Il aura une portée pédagogique décisive pour désamorcer les antagonismes nationalistes ou religieux. Un moyen de faire progresser une expression publique internationale sur les questions globales du XXIème siècle. Les citoyens du monde entier pourront ainsi faire pression sur les décideurs pour faire prévaloir des solutions coopérantes respectueuses à tous égards des personnes et des écosystèmes du plan local au plan global.

Dans tous les cas, les gouvernements ne tireraient aucun bénéfice politique en refusant cette initiative réalisée par des enfants et soutenue par d'éminentes personnalités et artistes. Leur image non-coopérante étantt sérieusement ternie sur la scène internationale, il est raisonnable de penser qu’au terme d’une campagne de sensibilisation dans chaque pays, les gouvernements des pays-membres de l'ONU voteront en faveur de ce symbole mondial au verso de leur drapeau national.

Cette initiative d'espérance justifie tous les efforts dans la conduite de cette campagne.

__________________________________________________________________________

 

 

POUR UN PACTE DES CIVILISATIONS

 

Au sortir de la deuxième guerre mondiale, de grandes consciences comme André Gide, André Breton, Albert Camus et l'abbé Pierre apportèrent leur soutien à une initiative humaniste de citoyenneté mondiale. Le projet de Pacte des civilisations s'inscrit dans cette pilosophie pour conférer une forte conscience unitaire aux citoyens de toutes cultures, nationalités et croyances.

 

La plate-forme 'Global Society' entend promouvoir un dialogue des cultures et des religions -chrétiens, musulmans, juifs, boudhistes, etc- pour mettre en évidence un certain nombre de principes communs formant un Pacte des civilisations. Tout autant que de pain et d'un toit, l'être humain a besoin de sens pour vivre et de respect pour sa dignité et ses droits.  Depuis 1945, les pays membres de la communauté internationale ont ratifié la Charte de l'ONU et d'autres déclarations et conventions pour les droits de l'homme, les droits de l'enfant, les droits économiques et sociaux, la Déclaration de Philadelphie sur le travail, etc...  Ce volumineux corpus accumulé en soixante ans doit faire l'objet d'une actualisation simplifiée. La remise à l'honneur de ces textes fondateurs sous une forme attrayante est d'autant plus nécessaire à l'heure où l'OMC et les acteurs du marché mondialisé travaillent d'arrache-pied à faire prévaloir les règles du commerce et à réduire autant que faire se peut les droits humains et les normes sociales et environnementales présentés -de manière totalement infondée- comme des "entraves" à la croissance et à l'emploi. Dans ce monde en perte de repères où prédominent les valeurs cupides, conquérantes et inconséquentes du marché, il convient de rappeler avec des mots simples ce qui permet au sociétés humaines de vivre ensemble et aux civilisations de se perpétuer, à savoir le respect des personnes et de leur dignité, une liberté responsable, l'esprit d'équipe et la coopération, le bon sens également pour protéger la planète et ses écosystèmes qui sous-tendent la vie et l'ensemble des activités humaines.

Ce Pacte pourrait servir de base à un projet de Constitution mondiale rédigé par un collège de personnalités issues de tous les continents et reconnues pour leur autorité intellectuelle et morale. Des représentants de différents cultes y seraient associés. Au-delà des droits humains et de la paix, il prendra en compte les impératifs environnementaux, la problématique de la finitude des ressources et les risques que fait courir à l’humanité une science au service exclusif du marché. Ce projet de Constitution sera proposé au nom de l’intérêt supérieur des générations présentes et futures. S'inspirerant également des valeurs et des principes transversaux aux grandes religions et courants de sagesse, ses articles -une douzaine tout au plus- seraient énoncés de manière accessible puis soumis aux votes du 'Global Panel' représentatif en genre, cultures et catégories socio-professionnelles de la population mondiale.

Si les votes devaient être fortement majoritaires, cela conférerait à ce projet de Constitution une légitimité morale et populaire, accélérant en cela son officialisation par les gouvernements des nations devant l'Assemblée générale de lONU.

__________________________________________________________________________

 

UN HYMNE POUR LA PLANÈTE


En écrivant Imagine, John Lennon donnait à voir une humanité où les rivalités nationales et religieuses cèderaient la place à un monde de paix conscient de son unité de destin.

Un hymne mondial renforcerait ce sentiment unitaire pour la planète Terre. Le chant est le meilleur vecteur populaire pour promouvoir cette  "conscience planétaire" chère à Edgar Morin. C'est cela qui accélérera le changement de cap capable d'assurer la survie de nos civilisations sur une planète qui restera viable pour l'espèce humaine au-delà des prochaines générations.

 

Des modalités sont à l'étude pour la réalisation de cet hymne.

 


 

  LA CHAÎNE TÉLÉVISÉE  ONE  WORLD

 

UN VECTEUR D'APAISEMENT INTERCOMMUNAUTAIRE ET DE DÉMOCRATIE


Cette chaîne dédiée à la société civile internationale aura pour vocation d'informer les citoyens et de nourrir leur esprit critique. La ligne éditoriale entend apaiser les tensions intercommunautaires et favoriser la transparence en politique et dans les affaires.

Les récits seront souvent différents de ceux contés par les médias commerciaux traditionnels. N'étant pas contrôlée par un groupe industriel, de BTP ou de communication et ne recourant pas à la publicité des marques mondiales, cette petite chaîne sera hors d'atteinte des idéologues ultralibéraux. Refusant de placer les firmes et le commerce au-dessus de la démocratie, elle expliquera le monde à l'aune des droits humains, sociaux et environnementaux et donnera les tenants -historiques, culturels, économiques, géostratégiques- des crises et des conflits. En cela, une fois sa notoriété acquise, la chaîne ONE WORLD sera un puissant vecteur de démocratie.

Les messages des grandes consciences du monde seront largement diffusés. Tout comme celui de Lassana Bathily, ce  jeune musulman  qui sauva la vie de cinq français de confession juive dans l’Hyper-Cacher de Vincennes en janvier 2015 à Paris. Interviewé à la télévision, il déclara “Je ne suis pas un héros. Chrétiens, juifs, musulmans, on est tous frères, on est tous dans le même bateau.”

Cette façon simple de dire les choses nous dicte la nécessité de promouvoir dès la petite école une conscience planétaire au-delà de l’attachement personnel à sa famille, à son lieu d’origine, à sa religion. Cette conscience planétaire s’ancrera progressivement en chacun telle une spiritualité commune venant enrichir nos croyances, quil sagisse d'une religion, d'un courant de sagesse ou d'une spiritualité laïque. Cette initiative démontrera son efficacité pour désamorcer les antagonismes religieux et rapprocher les cultures. 

Nous sommes toutes et tous embarqués sur le même vaisseau terrestre, nous partageons toutes et tous les mêmes aspirations à vivre en paix et dans la dignité sur une planète préservée, nous sommes toutes et tous liés par des intérêts et un destin communs. Notre association travaillera à constituer un réseau-pionnier d'enseignants à travers le monde souhaitant relayer ce message unitaire. Augurons que cela aura un effet d'entraînement au sein de la sphère éducative internationale pour faire évoluer les mentalités en une génération. Un grand pas sera fait vers un monde plus stable, plus équitable, avec des relations intercommunautaires apaisées.

 

LES PARTENAIRES NATURELS DE LA CHAÎNE

Notre association établira les contacts voulus pour que cette chaîne Internet soit créée sous la forme d'un triple partenariat entre le Consortium mondial des journalistes d'investigation , un panel international des auteurs de documentaires traitant de sujets d'intérêt commun et un pool d'ONG locales et internationales.

 

LA PROGRAMMATION

Le caractère spécifique de la chaîne sera de rediffuser les enquêtes d'investigation et les documentaires dont la première diffusion a été donnée sur des chaînes généralistes, thématiques ou cryptées en Europe, aux États-Unis et ailleurs dans le monde.

Un sujet récurrent sera l’environnement et ses diverses problématiques. Les processus exemplaires d'extraction, de production, de transport et de consommation feront l'objet de reportages -notamment l'agrobiologie, l'économie circulaire, etc... La programmation portera également sur les grandes causes mondiales : enfance, condition de la femme, pauvreté, paix et prévention des conflits, démocratie, corruption et conflits d'intérêts, finance, bioéthique, institutions mondiales...

La ligne éditoriale portera la voix des citoyens qui aspirent à une économie de marché régulée au plan international au profit partagé des acteurs économiques, de sociétés humaines et de l’environnement. Elle s’adressera prioritairement à des publics d’étudiants, d’universitaires, d’ONG, et plus largement aux citoyens concernés par la marche du monde.

Les sujets abordés  seront traités dans la durée, mois après mois, sollicitant ses publics de manière interactive par des débats publics, des enquêtes d’opinion et des cybervotes. Une manière de dessiner les grandes lignes du futur auxquels aspire les publics à travers le monde.

D'une manière générale, cette petite chaîne indépendante suscitera de l’intérêt chez tous ceux et celles qui nourrissent des interrogations et des inquiétudes face au futur et souhaitent trouver un ton, une ligne éditoriale et des programmes correspondant à leurs attentes. Communiquer sur des sujets sérieux exige un traitement particulièrement attrayant. Tout sera mis en œuvre pour éviter l’écueil d’une télévision ennuyeuse ou élitiste. L’ambition de cette petite chaîne est d'être un catalyseur du changement.

 

LES AXES DE LA COMMUNICATION "ONE WORLD"

Forger une conscience planétaire chez le citoyens de toutes les cultures et nationalités est le premier axe de la communication ONE WORLD. Au-delà de ce message général, la chaîne développera une ligne argumentaire en trois volets.

 

1  METTRE À LA MODE, CRÉER DU DÉSIR POUR LES PRODUITS, LES SERVICES ET LES STYLES DE VIE DURABLES

Aujourd’hui, l’humanité est immergée dans ce qu’il est convenu d’appeler la “société du spectacle”. L’homme est davantage sensible à la séduction et à l’émotion qu’à des arguments purement rationnels. Un pool international de sociologues, de leaders de tendances et de publicitaires orchestrera la campagne mondiale du BIEN VIVRE. Cette campagne ciblera le cœur de la demande solvable mondiale constitué par les 10% de l’humanité cumulant 90 % de la richesse des ménages dans le monde. La ligne de communication mettra à la mode et créera du désir pour des styles de vie, des produits et des services à très faible empreinte écologique -voire réparateur des écosystèmes- associant plaisir, bien-être, élévation d’esprit et convivialité. Parallèlement, cette campagne démodera les styles de vies ridiculement ostentatoires et écologiquement insoutenables. Promus dans les médias par des personnalités appréciées du grand-public, ces nouveaux paradigmes consuméristes influenceront les comportements à travers le monde générant une forte croissance écologique et sociale et d’importants gisements emplois.

Un logo valorisant signalera les publicitaires et les médias associés à cette campagne. Une vaste opération de mécénat et de crowdfuding financera cette campagne mondiale dans la durée. Tournant le dos au modèle de développement actuel incompatible avec les limites physiques de la planète, ce nouveau “sustainable way of life” sera appelé à de forts développements à travers le monde.

 

2   LA CROISSANCE QUALITATIVE, SOURCE DE PROSPÉRITÉ PARTAGÉE ET D’EMPLOIS

La chaîne développera le concept de “croissance qualitative” basée sur des processus industriels, des produits de consommation et des services à très faible impact environnemental, voire réparateurs des écosystèmes.

L’émission “Whoop!” -acronyme de “We have only one planet”-mettra à l’honneur les nombreuses réussites au sein de la société civile et du monde des affaires illustrant ce pari gagnant sur le futur.

La ligne éditoriale portera un message positif légitimé par les études et les rapports réalisés par les personnes et les organisations partenaires. Le ton sera à la fois volontariste et positif. Fondé sur le génie humain en matière d’innovation, sur des incitations fiscales internationales et sur des investissements massifs concertés au plan mondial, ce changement de cap vers une croissance de type qualitatif constitue une priorité si l’on veut proposer un modèle à la fois attrayant, viable et profitable aux producteurs et aux consommateurs des géants en développement tels la Chine, l’Inde ou le Brésil. Grâce à une impulsion ciblée de la puissance publique dans une première phase, les entreprises -des PME aux multinationales- tireront profit de leurs étonnantes capacités réactives pour s’adapter à ce nouveau type de croissance et tirer le meilleur profit des nouvelles exigences éthiques, sociales et environnementales.

 

3   LE MESSAGE RÉGULATEUR

La chaîne veut populariser le message de la régulation du marché en démontrant que ce n’est pas être socialiste ou communiste que d’établir quelques règles de bon sens pour contenir les excès naturels du marché dans un cadre respectueux des personnes et de la planète. Ce message s’adressera plus spécifiquement à ceux qui, faisant fi des réalités sociales et environnementales, gardent une foi inébranlable dans le “laisser-faire le marché”. Nous illustrerons la nécessité de réguler le marché en comparant les futures règles internationales au Code de la route. Loin de réduire les libertés, celui-ci laisse à chacun le choix de l’heure du départ, du choix des passagers et de son parcours. Pour autant, le Code de la route et ses règles internationales évitent des hécatombes quotidiennes aux milliards d’automobilistes à travers le monde. À cet égard, les futures régulations et directives internationales constitueront une précieuse assurance à la survie de l’espèce humaine sur une planète habitable au-delà de quelques générations seulement.

Tels seront les axes de communication de la chaîne pour mobiliser les opinions publiques et sensibiliser les décideurs en politique et dans les affaires. Tous devront prendre conscience du caractère éminemment productif tant au plan économique, écologique, social et humain de mettre en oeuvre des politiques favorisant une reconversion durable du système actuel, que ce soit par des initiatives locales ou dans le cadre d'un New Deal pour le XXIème siècle.

 

FINANCEMENTS

Cette initiative sera financée par du crowdfunding via internet. Un appel à mécènes sera nécessaire pour que les programmes et  les sous-titrages des documentaires soient disponibles en dix langues.


DIFFUSION

Une fois expérimentée sur Internet, cette chaîne pourrait être intégrée à des bouquets de chaînes télévisées permettant de les recevoir sur l'écran du salon. Cela répondra à la nécessité de former l'esprit critique des publics, d'élever leur niveau culturel et de promouvoir les principes des démocraties. Ces missions ont été délaissés par les chaînes publiques à travers le monde. S'étant dangereusement hypertrophiées, les télévisions d'état ont dû s'engager dans la course aux annonceurs. Audience oblige en France comme ailleurs, certains sujets et images diffusés aux heures de grande écoute sur des chaînes publiques sont autant sinon plus raccoleurs et vulgaires que sur les chaînes privées.

C'est le sérieux des contenus de la petite chaîne ONE WORLD et une forte demande de sens de la part des téléspecateurs-citoyens qui permettra de mener à bien cette initiative internationale d'intérêt public. 

______________________________________________________________________

 

Retour